Programme > Papiers par présentateur > Assouan Epiphane

Gestion patrimoniale des infrastructures d'alimentation en eau et hétérogénéité des préférences des usagers
Epiphane Assouan  1, 2@  , Tina Rambonilaza  3@  , Benecticte Rulleau  4@  
1 : Institut national de Recherche en Sciences et Technologies appliquées l'Environnement à l'Agriculture, Centre de Bordeaux  (IRSTEA)  -  Site web
Ministère de l'écologie de l'Energie, du Développement durable et de l'Aménagement du territoire, Ministère de l'alimentation de l'agriculture et de la pêche, Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique
Irstea, UR ETBX, 50 avenue de Verdun, 33612 Cestas, France -  France
2 : Groupe de Recherche en Economie Théorique et Appliquée  (GREThA)  -  Site web
Université de Bordeaux, Centre National de la Recherche Scientifique : UMR5113
Avenue Léon Duguit 33608 PESSAC -  France
3 : UR Environnement, Territoire, Infrastructure, Bordeaux  (UR ETBX)
Institut de Recherche sur les Sciences et Technologies de l'Environnement et de l'Agriculture
50 avenue de Verdun, 33612, Gazinet-Cestas -  France
4 : irstea  (Irstea ETBX)
Institut national de recherche en sciences et technologies pour l'environnement et l'agriculture - IRSTEA
50 avenue de Verdun, 33612 CESTAS Cedex -  France

Cet article étudie la contribution qui sera demandée aux usagers des réseaux collectifs d'eau potable pour le financement de la gestion patrimoniale des infrastructures. Pour ce faire, nous caractérisons l'optimum de premier rang et nous le comparons à l'équilibre du planificateur social en présence d'hétérogénéités de préférences, afin de tenir compte des usages des techniques alternatives pour certains besoins en eaux domestiques. Ces usages alternatifs génèrent des externalités négatives pour le bon fonctionnement du réseau, l'optimum de premier rang requiert ainsi un transfert de la part des usagers exclusifs du réseau collectif vers les usagers des alternatives. Le raisonnement en équilibre de Nash montre par ailleurs que l'existence de ce transfert fait appel à d'autres motivations que les seules valeurs d'usages. Enfin, le cas de la GPIE montre comment une part essentielle des formes d'inégalités qui peuvent y être associée peut être attribuée à l'hétérogénéité des préférences.


Personnes connectées : 2